Les rues pleines de sloche et la senteur du printemps dans l’air nous confirment l’arrivée du mois de mars. L’année scolaire tire à sa fin et l’on commence à sentir l’envie des beaux temps. Malgré que ce soit l’un des mois les plus laids et puants de l’année, on peut compter sur La Slague depuis les cinq dernières années de colorier un peu le dernier mois d’hiver et de nous remplir l’esprit et les cervelles pleins de moments extraordinaires durant une soirée folle. C’est bel et bien le temps de la Nuit émergente. C’est le vendredi 24 mars au Collège Boréal qu’on pourra se retrouver avec les gens les plus sauvages de Sudbury pour profiter de 10 groupes musicaux francophones émergents. Voici la programmation excitante de cette année.

Yann Perreau est un artiste interprète québécois qui nourrira la ville avec les sons indie et electro-pop de son nouvel album « La fantastique des astres ». On retrouve sur ce dernier album son hit « J’aime les oiseaux », garanti d’entraîner la foule à se lever et se dégourdir un peu les jambes.

Célèste Lévis, originaire du nord de l’Ontario (REPRESENT!!). Comme une certaine Shania Twain, elle vient de Timmins et est vite devenue étoile nationale lorsqu’on a découvert son talent lors de son passage à la série télévisée « La Voix ». Durant la nuit émergente, le public peut être certain de tomber amoureux de sa voix angélique combinée avec ces chansons Céline Dion-esques.

Huu Bac Quintet, est un groupe de jazz inspiré de la musique du Moyen-Orient. Laissez vous faire charmer par leurs mélodies étrangères. Huu Bac est arrivé au Québec du Vietnam à l’âge de deux ans s’est vite submergé dans le monde de la musique internationale et forme le quintette avec d’autres professionnels de la musique qu’il a dénichée à Montréal.

La Nuit émergente accueille aussi l’auteure-compositrice-interprète, Lydia Képinski. Elle est  lauréate des prix du jury, du public et du prix de la chanson SOCAN aux demi-finales du Festival international de la chanson de Granby. Son premier EP enchante toutes les oreilles qui entrent en contact avec ses arrangements et ses textes intrigants.

SOUCY, originaire de Montréal, envahit la scène musicale en 2013. Son spectacle, accompagné du comédien Olivier Barrette et de la chanteuse Marinne Mathier, attire l’attention du public dans chaque ville où il s’arrête. C’est un mélange de pop francophone et de théâtre qui ressemble aux plus fous de nos rêves. En 2016, SOUCY se remporte la Bourse Objectif Scène. Surtout à ne pas manquer!

Quant à Patrick Wright et les Gauchistes, chacun des musiciens peut être repéré quotidiennement dans les rues de notre belle ville. Un groupe concocté ici même à Sudbury, il sert aux spectateurs un délicieux cocktail de mélodies qui laisse son public ivre et nostalgique. Ils ont fait des collaborations avec des artistes tels que le R et ont plus d’expérience que n’importe qui dans la scène de musique francophone de Sudbury.

Joëlle Saint-Pierre réchauffera un peu les estomacs du public avec ses vibes de jazz et les nuances magiques livrées par le vibraphone et les quatre baguettes qu’elle utilise comme ses outils musicaux. Elle est originaire de Chicoutimi et fait de la musique depuis longtemps. Son premier album, « Et toi, tu fais quoi » sort en 2015, suivi par un deuxième EP, « Joëlle ».

Une autre formation sudburoise, Telecolor, composé de trois des meilleurs jeunes musiciens de Sudbury. Mathieu Landry à la batterie, accompagné des frères André et Michel Laforge nous offrent non seulement un spectacle, mais une expérience hypnotique remplie de nuances électroniques infusées d’images et de mélodies qui vous resteront poignées dans le cœur.  

Cette année, la Slague accueille aussi un groupe francophone non seulement hors Québec mais aussi hors Ontario (Quoi? Ça existe?!). Sudbury attend impatiemment le groupe francosaskois Ponteix. Les timbres rauques et sexys de la voix de Mario Lepage combinée avec les influences sonores de l’océan et des autres forces naturelles qui inspirent leurs chansons (comme Michael Jackson, pour donner un exemple) font de leur premier EP « J’orage » une œuvre attirante à ne surtout pas manquer lors de la Nuit Émergente !

Bien sûr, ce ne serait pas la Nuit émergente sans un mosh pit! Cette année, ce sera Rouge Pompier qui donnera vie à cette tradition. C’est un duo qui travaille ensemble depuis 2010 à « décrasser la cire des oreilles » – Rouge Pompier, avec leurs chansons grunge de style très garage rock. Leur album, « Chevy Chase » est certain de donner l’envie de lâcher la job et de rependre le groupe rock né dans le sous-sol lors du secondaire. Ce sera le party de l’année!

C’est difficile à croire, mais ces 10 groupes incroyables joueront tous en effet sous le toit du Collège Boréal ce vendredi 24 mars à 18h. Les billets sont en vente maintenant, il suffit de contacter la billetterie du TNO au 705-525-5606 ou en consultant la page internet ou la page Facebook de La Slague. Cet évènement sera, pour la 5e fois, une nuit étrange remplie de moments qui meurent d’envie d’être vécus au maximum.

 

Leave a Reply