Pour vous faire connaître les candidates et candidats qui se sont présentés au sein de l’exécutif du Conseil d’administration de l’Association des étudiantes et étudiants francophones, L’Orignal déchaîné a eu l’occasion de s’entretenir avec chaque un d’entre eux. Vous y retrouverez donc ci-dessous de l’information pertinente et intéressante au sujet d’eux. 

Vous avez jusqu’au 14 mars à 17 h pour élire votre prochain Conseil d’administration en remplissant le ballot électronique qui vous a été envoyé le matin du 13 mars. 

 

Jessica Findlay — Présidente

 L’Orignal déchaîné : Pourriez-vous vous présenter pour que les membres de l’AEF qui ne vous connaissent pas?

Jessica Findlay : Bonjour, mon nom est Jessica Findlay et je suis couramment votre vice-présidente socioculturelle et des services. Je termine ma troisième année dans le programme de Théâtre ainsi que le programme de littérature. Je suis la trésorière du Centre de Fierté Laurentienne (Pride@LU/Fierté@L’UL) ainsi que la représentante francophone sur l’Association pour Étudiants en Théâtre (STA).

O.D. : Pourquoi présentez-vous comme candidate aux élections de l’AEF?

J.F. : J’ai toujours été un leader dans ma vie; j’étais la présidente du conseil de mon école secondaire de ma 10e année à la fin de ma 12e année, j’ai enseigné la danse écossaise et j’ai organisé plusieurs activités variées dans peu de temps. Je siège sur plusieurs comités et équipes exécutifs ce qui m’aide à mieux comprendre les besoins variés de plusieurs groupes différents sur notre beau campus. Ma langue française me tient beaucoup à cœur et je crois que mes passions et mon enthousiasme m’aideront dans mon rôle pour offrir aux membres les meilleurs services francophones possible. Je veux vous aider à créer des mémoires incroyables dans notre belle université bilingue. Je suis très fière d’être franco-ontarienne et je tiens à partager ma fierté francophone avec vous! C’est pour ces raisons que la prochaine étape dans ma carrière universitaire et ma carrière AEF est de me présenter comme candidate pour la présidence 2017-2018.

O.D. : Qu’apporterez-vous à l’AEF comme présidente?

J.F. : Comme présidente de l’AEF, j’apporterais mon expérience en organisation d’évènements, mon amour et appréciation de la langue française et la culture francophone à mon poste pour assurer une bonne représentation des membres francophones sur notre campus dans tous les aspects. Je suis une personne très empathique et je tiens à m’assurer que toutes les voix de nos membres se font entendre.

O.D. : Les membres de l’AEF voteront entre le 13 et 14 mars. Pourquoi devront-ils vous accorder leur vote de confiance à vous?

J.F. : Je crois que les membres devraient m’accorder leur vote de confiance, car je siège dans une position de l’AEF pour les derniers deux ans (comme Présidente d’élection en l’année scolaire 2015-2016 et comme Vice-présidente socioculturelle et des services en l’année scolaire 2016-2017). Je comprends les politiques de l’université, comment bien organiser un évènement pour divertir les membres et diminuer les stress qui viennent avec les cours et examens. ! Je veux m’assurer que les membres soient au courant de tout ce qui se passe! Je suis très ouverte aux idées des membres et à leurs besoins et je vais travailler très fort pour réaliser leurs vœux.

O.D. : Les activités en français et l’implication des membres ont diminué, comment croyez-vous rétablir ceux-ci?  

J.F. : Il est faux de dire que l’implication des membres a diminué quand il a en effet augmenté. Cette année scolaire a été une année assez impressionnante pour l’AEF. Non seulement est-ce qu’on a organisé plusieurs évènements pour divertir les membres, mais on a également organisé des évènements politiques pour des causes importantes qui se passent autour du monde. Quelques-unes de ces activités inclut : La semaine d’orientation de l’université, l’AEF Fest, le French Fest de la Slague, les journées de lettres contre le NODAPL, la journée d’action pour rabaisser les frais scolaires, les journées d’expositions d’animaux exotiques, et quelques autres évènements à venir d’ici la fin de l’année, en plus de dons et de cadeaux aux membres pour la rentrée scolaire, la promotion de santé mentale saine et la promotion d’une alimentation santé ainsi que les trousses de survie au temps des examens. Non seulement est-ce que l’AEF a vu une présence importante de ses membres, mais on a organisé des évènements qui ont eu le plus grand nombre de participants enregistrés de l’histoire de l’association! C’est quand même impressionnant. Pour inciter d’avantage les membres à sortir aux évènements dans le futur, il faut simplement demander aux membres ce qu’ils veulent et de répondre aux besoins. En travaillant en partenariat avec encore plus de groupes de la communauté francophone de Sudbury et de l’université, on pourra améliorer encore plus cette participation.

O.D. : Vous êtes pris dans une salle avec les autres membres de l’exécutif de l’AEF pour 24 h. Que faites-vous?

J.F. : Prendre avantage du fait qu’on a 24 h sans aucun engagement à part de l’association et de planifier un évènement incroyable! Ça serait quand même plaisant de relaxer entre amis et de juste faire un méga « brainstorm » ensemble sans de stresse et de distractions! Fort de couvertes et bouffe s’il vous plaît!

 

  Stéphane R. Bazinet — Vice-président socioculturel et des services

 L’Orignal déchaîné : Pourriez-vous vous présenter pour que les membres de l’AEF qui ne vous connaissent pas?

Stéphane Bazinet : Je suis en première année dans le programme d’études journalistiques. Pendant la dernière année, j’ai assumé le poste de Directeur général à l’Orignal déchaîné, en plus d’avoir été le délégué aux étudiants queer à l’AEF. Je suis passionné par tout ce qui touche la culture et les arts sous toutes ses formes. Je suis impliqué dans la « politique » étudiante depuis la 9e année.

O.D. : Pourquoi présentez-vous comme candidat aux élections de l’AEF?

S.B. : Je me présente comme candidat aux élections de l’AEF parce que j’aime m’impliquer et je crois que j’ai les compétences nécessaires afin de m’acquitter des tâches et responsabilités de la vice-présidence socioculturelle et des services.

O.D. : Qu’apporterez-vous à l’AEF comme vice-président socioculturel et des services?

S.B. : Je vais apporter ma détermination, ma persévérance et ma passion pour faire en sorte que les évènements et les services offerts par l’AEF soient améliorés, solides et bien faits.

O.D. : Les membres de l’AEF voteront entre le 13 et 14 mars. Pourquoi devront-ils vous accorder leur vote de confiance à vous

S.B. : Parce que je crois être capable de travailler avec eux afin de m’assurer que les services et évènements offerts répondent aux besoins des membres.

O.D. : Les activités en français et l’implication des membres ont diminué, comment croyez-vous rétablir ceux-ci?

S.B. : Je compte rétablir les activités en français et l’implication des membres en communicant avec eux afin de savoir ce qu’ils veulent et afin d’assurer que nous offrons ce qu’ils veulent. Je crois qu’il faudrait faire une étude en début d’année afin de mieux comprendre pourquoi ils ne s’impliquent peut-être pas [déterminer les barrières… sociales? Financières? Etc.. ] Pour ensuite contrer ces barrières.

O.D. : Vous êtes pris dans une salle avec les autres membres de l’exécutif de l’AEF pour 24 h. Que faites-vous?

S.B. : Nous conversons en français pour voir comment améliorer les services et les évènements offerts par l’AEF.

 

Inès Bagaoui-Fradette — Vice-présidente politique

L’Orignal déchaîné : Pourriez-vous vous présenter pour que les membres de l’AEF qui ne vous connaissent pas?

Inès Bagaoui-Fradette : Je m’appelle Inès Bagaoui-Fradette, je suis en première année dans le programme de Droit et justice.

O.D. : Pourquoi présentez-vous comme candidat aux élections de l’AEF?

I.B.-F. : Je veux m’impliquer dans la vie étudiante à la Laurentienne et représenter les étudiants. J’aime beaucoup la politique et le droit donc ce poste m’intéresse beaucoup.

O.D. : Qu’apporterez-vous à l’AEF comme vice-présidente politique?

I.B.-F. : Je vais apporter une vision nouvelle et des idées fraîches, ainsi qu’une détermination pour améliorer la vie étudiante.

O.D. : Les membres de l’AEF voteront entre le 13 et 14 mars. Pourquoi devront-ils vous accorder leur vote de confiance à vous?

I.B.-F. : Parce que je peux les représenter adéquatement et je vais m’assurer qu’ils aient tous les services dont ils ont besoin.

O.D. : Les activités en français et l’implication des membres ont diminué, comment croyez-vous rétablir ceux-ci?

I.B.-F. : Je ne crois pas que les activités en français ont diminué, mais peut – être l’intérêt pour celles-ci, je veux donc amener des idées innovatrices qui intéresseront et aideront plus de personnes.

O.D. : Vous êtes pris dans une salle avec les autres membres de l’exécutif de l’AEF pour 24 h. Que faites-vous?

I.B.-F. : On en profite pour être super productifs et planifier plein d’événements et de choses pour l’année!

Leave a Reply