C’était ce matin que le CAPA (Centre autochtone de partage et d’apprentissage) de l’Université Laurentienne ouvrait ses portes officiellement. La cérémonie a souligné également la Journée nationale des Autochtones.

La cérémonie a inclus du smudging, et une offrande de tabac sacré en plus de discours des différents leaders de la communauté universitaire et du milieu autochtone de N’Swakamok (Sudbury).

D’après un communiqué de presse le CAPA servira les membres Autochtones de la population étudiante, du corps professoral, du personnel et de la collectivité afin de mieux appuyer leurs besoins et aspirations dans le contexte universitaire. Le centre a aussi come but de renforcer la formation des Autochtones.

Lors de la cérémonie on appelait souvent le centre comme un « deuxième chez-soi » pour les membres de la communauté laurentienne… le centre comporte une salle ronde, une salle de rencontres, des centres de conseils, des espaces cérémoniels, un salon étudiant et même une cuisine.

Mme Sheila Cote-Meek, Ph.D., indique que « L’Université s’est placée à l’avant-scène de la promotion de la formation et de la recherche autochtone. [et ce,] tout en favorisant un milieu chaleureux qui encourage la compréhension et la collaboration parmi les étudiants de toutes les origines. »

 

Leave a Reply