Le centre-ville sudburois : Un cadavre encore chaud

0
367

Depuis des années, on critique le centre-ville de Sudbury. On dit que c’est un désastre post apocalyptique, une terre étrange infestée de violence, de drogue et de pauvreté, sans aucun stationnement ni d’avenir. Tous l’évitent, malgré qu’il y a toujours plein de monde qui ne sont-ils pas au courant que leur centre-ville est mort. L’Orignal est parti à la rencontre des membres de la communauté habitant en périphérie pour qu’ils expliquent en quoi le centre-ville ressemble à un gros tas.

Un danger pour tous

« Je n’y ai pas mis le pied depuis 1997, explique Roy Brassard, 53. Je préfère rester dans la Vallée parce que je sais exactement ce qui se passe au centre-ville puis c’est honteux. »

Célestine Robichaud, 64, habite Val Caron et ne se sent pas en sécurité lorsqu’elle doit visiter le coin. « C’est bein trop dangereux pour moi, confie-t-elle. Quand tu y vas, t’es toujours à risque de te faire poignarder par quelqu’un de Garson. »

André-Charles Desmarais, 38, est en accord avec Mme Robichaud. « La Elm est pleine de mendiants et d’autochtones, ajoute le résident du Lac Ramsey. Penses-tu que je veux être confronté à l’inégalité sociale qu’engendre la discrimination systémique et notre histoire collective d’oppression, d’assimilation et de génocide, en plus de questionner mon privilège relatif et la façon dont je profite de ce système? Non, merci! Je veux juste pouvoir stationner mon pickup où je veux! »

Quant à Manon Grenier, 28, d’Azilda, elle n’apporte jamais ses enfants au centre-ville pour des raisons de sécurité. « Mais on ne manque jamais une joute des Wolves ou la Parade du Père Noël! Mes jeunes adorent s’entasser dans les rues avec des milliers de parfaits étrangers pour regarder passer des chars allégoriques tristes. »

Les débats publics intenses

Plusieurs commentateurs en ligne en avaient long à dire sur le centre-ville lors du débat publique entourant l’emplacement d’une future nouvelle aréna/casino/stationnarium. Les commentaires étaient variés :

« Fuck le maire! »
« La Ville gaspille toujours notre argent! Fuck les services d’urgence, construisez des routes! »
« Pourquoi tout est en construction tout le temps?!? »
« Compte tenu les principes du planning urbain, il serait logique de construire cette nouvelle aréna dans un lieu central comme le centre-ville. Les retombées pour l’économie locale seraient maximisées. »
« Fuck le centre-ville puis le monde qui reste là! »

FuckTheFrenchies67, qui préfère maintenir son anonymat, était particulièrement vocal dans les débats sur les médias sociaux. Son tweet le plus populaire a été partagé près de 15 fois : « @ZarioDulich est notre saint sauveur! #BuildThatMonorail #MakeTheKingswayGreatAgain » Suite à la sélection du Kingsway comme emplacement, il a indiqué que la décision prise était la meilleure chose faite par la Ville en mémoire récente. « Il n’y a pas assez de stationnement au centre-ville! Sure, la nouvelle place en a moins, mais au moins c’est un grand terrain flat! L’élite du centre-ville doit arrêter de chialer! »

De son côté, le conseiller municipal Kobert Rirwan croit que les partisans du centre-ville devraient se fermer. « La décision est prise, donc endurez! Ils disent que les faits et les experts étaient de leur bord, mais les commentaires Facebook illisibles rédigés par la même demi-douzaine de personnes étaient clairs sur quelle option était la préférée, résume-t-il. De toute façon, je ne lis pas de documents! Nos citoyens méritent mieux qu’avoir des élus qui prennent des décisions en se basant sur les supposés faits! »

Un avenir incertain

Parmi ces débats, plusieurs questions sur l’avenir du centre-ville demeurent toujours sans réponse. Est-ce que les employés de la dompe près du site proposé seront contents d’avoir de la compagnie pendant leurs shifts? Est-ce que le conseil municipal risque endommager irréparablement le développement et la croissance économique de la ville en entier en se penchant au désir d’une minorité vocale? Est-ce qu’on devrait tout simplement confier à Zario Dulich le titre d’Empereur de Sudbury?

Ce qui est évident par contre, c’est que le centre-ville sudburois est à éviter à tout prix. Dorénavant, tout devrait avoir lieu et être situé dans le terrain de stationnement du Costco.

 

Note de la rédaction en chef : Ce texte est de nature satyrique. Les propos fictifs ne sont aucunement endossés par l’Orignal déchaîné. Les noms et les commentaires, bien qu’ils soient fictifs, sont toutefois basés sur des commentaires réels paru dans les médias sociaux. Toute ressemblance entre ces personnages et des personnes réelles est entièrement voulue par l’auteur.

SHARE
Article précédentSudbury célèbre Paulette
Prochain articleEt maintenant?
Alex Tétreault
Alex en 10 mots : Adulte en herbe, Poutine, Théâtre, Féminazi radical de gauche, Patate, Chats, Harry Potter, Théâtre, Burritos, Politique.

Leave a Reply