Sudbury célèbre Paulette

0
325

Le mois dernier, la francophonie ontarienne a perdue une de ses guerrières. Paulette Gagnon, grande dame artistique originaire de Hearst, a fait le tour de la province et du pays au long de sa carrière, parsemant le paysage d’inspiration. Hier soir, les fruits de son travail se sont rassemblés à Sudbury pour prêter hommage à cette femme extraordinaire.

D’innombrables gens, provenant des quatre coins de la province (et même de plus loin), de domaines et de secteurs différents, se sont entassés dans la salle du Théâtre du Nouvel-Ontario. Une soirée haute en émotion, la famille, les amis et les collègues de Paulette ont témoigné de son impact sur leurs vies. On a chanté, récité et raconté. On a même dévoilé une toile qui a été peinte en son honneur et offerte à la Place des arts. Entre les discours, tous et toutes ont mangé, imbibé, rigolé et remémoré. Il y a eu des larmes, mais l’atmosphère était celle d’une grande réunion de famille, ce qui témoigne de l’effet rassembleur de Paulette. En fin de soirée, la boîte noire du TNO fut transformée en piste de danse, où on se laissa emporter par les tounes préférées de Paulette jusqu’au petites heures du matin. Sous son regard, les gens explosaient de joie et d’amour. Vraiment, c’était une soirée digne de sa mémoire.

Alors que Paulette elle-même, qui préférait l’arrière scène plutôt que monter sur les planches, aurait sans doute dit à tout le monde d’arrêter de niaiser, de retourner au boulot, c’était une soirée qui a su encapsuler ce qu’elle représente pour cette communauté. Pour elle qui s’est donnée cœur et âme, la soirée était notre chance pour lui démontrer comment nous l’aimions et comment elle nous manque tous terriblement.

Depuis son départ, plusieurs remarquent qu’on assiste à une renaissance communautaire. Tous et toutes travaillent encore plus fort qu’auparavant. En quelque part, ça doit être le désir de la communauté, de sa grande famille élargie, qui a pour si longtemps été sous son aile, de lui démontrer qu’elle peut voler de les siennes. Peu importe, ce qui est certain c’est que nous n’allons pas bientôt oublier Paulette, ce qu’elle a fait pour nous et l’amour qu’elle nous inspire. Dès maintenant, nous œuvrons tous à sa mémoire, chaque projet étant lui-même une célébration de son legs, osant espérer qu’elle serait fière de nous.

Leave a Reply