Depuis quelques mois déjà, les pailles en plastique commencent à être bannies et refusées à travers le pays. Le mouvement s’est répandu et a gagné de la popularité en un extrêmement court laps de temps.

Le plastique en général est désastreux pour l’environnement, tant par sa production que par son caractère non recyclable. Notre production de plastique ne fait qu’augmenter, et notre environnement est envahi par celui-ci. Le plastique est réellement l’un des pires matériaux pour l’environnement, mais puisqu’il est relativement solide et peu coûteux, il est souvent le premier choix des grandes compagnies.

Récemment, la lutte contre le plastique se concentre particulièrement sur les pailles non-réutilisables. Aux États-Unis, on estime qu’on utilise au-delà de 500 millions de pailles par jour. Celles-ci sont utilisées une seule fois et sont jetées à la poubelle. Elles se retrouvent par la suite dans l’océan, où leur impact est énorme puisqu’elles ne se décomposent jamais complètement. Elles dérangent cet écosystème, qui est l’habitat naturel d’une multitude d’espèces.

Pourtant, on ne vient pas juste de découvrir les effets négatifs du plastique et des pailles. Plusieurs se demandent d’où vient cet intérêt soudain pour cette cause et non pour une autre. Il est certain que les médias sociaux ont joué un grand rôle dans ce mouvement. Des photos et des histoires qui touchaient les gens circulent depuis quelques mois, telle que la photo de la tortue qui avait une paille en plastique prise dans son nez. Le mouvement a touché de grandes compagnies telles que Starbucks, qui ont déjà promis de bannir leurs pailles.

Bien que le mouvement anti-pailles ait eu d’immenses effets positifs, certains contestent leur abolition complète. En effet, des personnes avec certaines conditions physiques nécessitent des pailles pour être en mesure de boire tout liquide. La meilleure solution serait donc de produire des pailles recyclables ou réutilisables au lieu d’abolir toutes les pailles.

Leave a Reply