Cette année célèbre le 70e anniversaire de Terre-Neuve-et-Labrador comme province canadienne. Cependant, l’île de Terre-Neuve existe depuis beaucoup plus longtemps et tire d’une histoire et géographie autant riche que fascinante!

Bien que l’explorateur italien John Cabot ait découvert Terre-Neuve en 1497, il y avait déjà des ruines d’une ancienne civilisation, les Vikings, lors de son arrivée. Les historiens croient que les Vikings étaient les premiers Européens à construire des établissements en Amérique du Nord, autour de l’an 1000, et leurs petits villages fabriqués dans la tourbière sont encore préservés après maints siècles aujourd’hui. Ces vestiges des explorateurs scandinaves sont situés à L’Anse aux Meadows dans la péninsule nord de la Terre-Neuve, et ils sont désignés comme un site patrimoine mondial de l’UNESCO. Également sur les falaises de la côte nord de l’île, où un vent glacial siffle perpétuellement, il est possible d’observer au printemps des immenses icebergs qui proviennent du Groenland et flottent tranquillement vers le sud en fondant graduellement. Davantage, avec un peu de patience, il y aura parfois quelques soufflés d’eau par les expulsions d’air des rorquals qui remontent en surface, suivi d’une flaque de queue en plongeant à nouveau dans la mer.

L’Anse aux Meadows

D’autre part, la province possède une géographie très diverse. En particulier, dans le parc national du Gros-Morne et aussi un second site patrimoine mondial de l’UNESCO, il y a la montagne des Tablelands, une immense masse rocheuse du manteau terrestre, la couche intermédiaire de la Terre. Lors de la collision catastrophique des continents il y a 480 millions d’années, une plaque du manteau terrestre fut soulevée et exposée à la surface. Ceci a ensuite formé la montagne des Tablelands, qui possède une couleur distinctement orangée semblable à la surface de la planète Mars. Cette caractéristique géologique est attribuée à la forte teneur en fer qui se retrouve dans la péridotite, une roche ignée principalement retrouvée dans le manteau terrestre. Aujourd’hui, il est possible d’explorer ce phénomène terrestre très rare et unique, et prendre une randonnée sur ce territoire quasi martien.

Plus au sud de l’île, la capitale provinciale St-John’s est une ville dynamique avec beaucoup de culture et histoire. Un des traits particuliers de cette ville s’agit des maisons peinturées avec des couleurs éclatantes dans les quartiers résidentiels. Il y a plusieurs légendes pour lesquelles ceci est le cas, et l’une des plus populaires prétend que la couleur distincte de chaque maison était pour aider aux marins et pêcheurs à se retrouver leurs chez eux! À l’entrée du port marin est Signal Hill, un rocher qui offre des vues spectaculaires de St-John’s et de l’océan Atlantique, et qui a servi comme citadelle pour la ville pendant plusieurs guerres avec son point de défense stratégique. De plus, c’est aussi le lieu où Guglielmo Marconi a capté la première transmission sans fil transatlantique envoyé de Poldhu, Angleterre en 1901. Un peu plus loin, vers l’extérieur de la ville, se retrouve le cap d’Espoir (Cape Spear), le point géographique le plus à l’est de l’Amérique du Nord, et, à une longitude de 52° ouest, cet endroit est plus proche à Londres qu’à Winnipeg, ou même à Paris qu’à Vancouver!

St-John’s

Avant de s’être joint au Canada, la Terre-Neuve était un état indépendant britannique. Certes, le Canada et la Terre-Neuve avaient de bonnes relations diplomatiques, mais la Terre-Neuve exprimait quand même une autonomie qui justifiait une monnaie discernable du Canada, incluant initialement un 20¢ au lieu d’un 25¢. Toutefois, après plusieurs discussions et débats politiques avec les gouvernements britanniques et canadiens, ainsi qu’un référendum très passionné par les Terre-Neuviens, à 52% contre 48%, la Terre-Neuve s’est officiellement unie au Canada le 31 mars 1949.

Parfois, nous oublions que le Canada est un pays vaste et incroyable, et la diversité que chaque province et territoire contribue à la mosaïque canadienne. S’étirant d’un océan à l’autre, il y a beaucoup à explorer dans notre pays et la Terre-Neuve-et-Labrador mérite une visite pour englober tout ce que cette magnifique province a à nous offrir!

Leave a Reply